Quoi faire en temps de COVID pour s’aider mentalement

Posted on 2020/10/30

Nous devons l'admettre - La période que nous vivons présentement n'est pas facile pour personne. Voici donc quelques trucs pour vous aider à passer au travers, par notre ambassadrice Ariane.


Cette période bien particulière de «semi-reconfinement» – et même l’année entière de 2020 – amène forcément à porter un regard sur soi et à réfléchir davantage à ce qui est vraiment important dans nos vies. La situation actuelle anxiogène nous fait presque tous expérimenter de l’anxiété à certains moments, de l’incertitude quant au futur ou même l’impossibilité de se projeter dans l’avenir pour certains.
Comment peut-on s’évader au quotidien, lorsqu’il demeure presque impossible de voyager, par exemple?
On peut penser qu’en allant marcher en plein air, on peut contribuer à réduire cette angoisse.



La marche en nature pour s’aérer les esprits

Lors d’une randonnée, plus ou moins longue, les effets bénéfiques – couvrant tout votre corps, de la tête aux pieds – peuvent se faire sentir, et même assez rapidement chez certains individus. À un moment donné, vous ne pourrez que ressentir une amélioration de votre humeur ainsi qu’une diminution des sensations de stress ou symptômes de dépression. «Quand on se retrouve dans un milieu naturel, en plein air, en forêt, on utilise une attention qui est plus involontaire, c’est-à-dire que nos sens sont stimulés différemment à travers l’observation des phénomènes naturels, explique Virginie Gargano, professeure adjointe à l’École de travail social et de criminologie de l’Université Laval. On entend le chant des oiseaux, le son d’une rivière, on regarde les arbres, on perçoit le vent. Cette attention involontaire vient diminuer la fatigue mentale, ce qui fait que les gens, quand ils reviennent à la maison, se sentent reposés.» - La Presse.

Lors de mon périple le long du Circuit de l’Abbaye dans la région des Cantons-de-l’Est, accompagnée de ma belle amie Véronique, nous avons ressenti une sensation de relâchement et de bien-être significatif, surtout à partir des 3e et 4e jours. Comme si nous entrerions dans un état méditatif. D’où l’importance de se laisser la chance de faire une plus longue randonnée.



Bienfaits de la randonnée sur le cerveau

Relaxation: Il a été démontré que l’orchestre des bruits de la nature que l’on retrouve le long d’un chemin ou d’un sentier, tel le chant des oiseaux ou le son de l’eau vive, diminuent le niveau de stress.
Sociabilité: Parcourir les sentiers avec la famille ou des amis est un merveilleux moyen de passer du temps ensemble, de créer des souvenirs ainsi que de nouer des liens, tout en pratiquant une activité physique agréable.
Vitalité: Se balader dans les bois peut contribuer à augmenter le niveau d’énergie et à atténuer la fatigue mentale.
Imagination: Randonner stimulerait la pensée créative. Des recherches démontrent que le plein air peut accroître la capacité de concentration et l’aptitude à résoudre des problèmes.
*Inspiré du site web de Parcs Ontario.



Des bijoux d’endroits au Québec

Il ne faut se cacher que ça sonne un peu plus exotique de randonner dans des endroits paradisiaques aux quatre coins du monde. Mais il ne faudrait jamais oublier de prendre aussi le temps de découvrir son coin de pays. La situation actuelle de 2020 a quelque peu forcé le tout, amenant de nombreux Québécois à découvrir davantage une foule d’endroits splendides du Québec, qui gagnent à être connus.



Sur les traces de Santiago de Compostela

Les Chemins de type Compostelle sont actuellement en vogue au Québec: il en existe près de 30, tous aussi merveilleux les uns que les autres. La plupart suivent une organisation libre, par vous-mêmes. Mais d’autres bénéficient d’organismes pour vous aider à planifier et réserver les prestations nécessaires à votre périple.
Le site web de Marcher autrement représente une bonne référence pour retrouver tous les Chemins répertoriés: https://marcherautrement.com/


En 2019, j’ai eu la chance de parcourir pendant 6 jours le Mini-Compostelle au Coeur de Mégantic, accompagnée de mon amie Sarah-Émilie. Pour lire l’un de mes récits et afin de vous inspirer, cliquez sur le lien suivant: https://lesvoyageusesduquebec.com/chemin-de-compostelle-au-quebec-circuit-megantic/


115 km
8 municipalités au cœur de la région de Mégantic
Région des Cantons-de-l’Est
Inscription obligatoire
Encadrement offert pour les réservations d’hébergement, le transport des bagages, les lunchs, les conseils, etc.
Communiquez avec Chantal Ladouceur
https://randonneemegantic.ca/
Page Facebook: @parcoursmcm


En 2021, je planifie marcher le long de La Voie des pèlerins de la Vallée. Je suis déjà fébrile seulement à y penser!


214 km
12 municipalités des alentours de Coaticook
Région des Cantons-de-l’Est
Organisation libre
http://www.lavoiedespelerinsdelavallee.com/
Page Facebook: @lavoiedespelerinsdelavallee



Dans un prochain article, expérimentez – à travers mes mots – mon périple de 5 jours sur le Circuit de l’Abbaye…


Randonner dans la nature est bon pour le corps, l’esprit et l’âme!
Marchez!

More Posts