30% de rabais additionnel sur tout le prêt-à-porter avec code BF30 + 20% de rabais sur les manteaux (pas de code nécessaire). 30% de rabais additionnel sur tout le prêt-à-porter avec code BF30 + 20% de rabais sur les manteaux (pas de code nécessaire).
Mon panier (0)
Téléphoner
1-855-687-0344
Contacter
info@figclothing.com
Info

Lundi-Vendredi, 8:30am-5pm

Instructions

SIÈGE SOCIAL
5610, boul. St-Laurent
Montréal (Québec) H2T 1S8
TEL/ 438.386.3344
FAX/ 866.845.3886

COMPTABILITÉ
4613, Louis B. Mayer,
Laval (Québec) H7P 6G5
TEL/ 450.687.0FIG (0344)
FAX/ 866.845.3886

SIÈGE SOCIAL
5610, boul. St-Laurent
Montréal (Québec) H2T 1S8
TEL/ 438.386.3344
FAX/ 866.845.3886

COMPTABILITÉ
4613, Louis B. Mayer,
Laval (Québec) H7P 6G5
TEL/ 450.687.0FIG (0344)
FAX/ 866.845.3886

Lundi-Vendredi, 8:30am-5pm

Observer les aurores boréales au Yukon||Chasing Northern Lights in the Yukon
·

Observer les aurores boréales au Yukon

·

Par Ariane Arpin-Delorme

Que ce soit pour l’amour des grands espaces sauvages (c’est l’endroit où on compte le plus de glaciers sur la planète, soit plus de 2000), afin d’y pratiquer des activités de plein air, pour goûter à la vitalité de la scène culinaire de type farm to table (produits du terroir) ou forest to table (aliments sauvages), ou pourquoi pas y découvre l’art traditionnel (la province compte 2 fois plus d’artistes par habitant que la moyenne canadienne), ou bien pour y rencontrer les Premières Nations y étant bien impliquées (comme nulle part ailleurs au pays)… le mythique Yukon m’attirait depuis très longtemps. J’ai enfin eu la chance d’y mettre les pieds en février 2020, juste avant que la pandémie frappe de plein fouet. Je suis «tombée en amour» à plusieurs reprises avec les Yukonnais et qui s’y sont installés pour y vivre à long terme et j’ai été surprise de l’importance de la francophonie. Que de rencontres significatives! 

Engouement pour les aurores boréales

Pour les avoir «chassées» dans plusieurs endroits du monde, je suis de toute évidence bien intriguée. Dans le Nord du Canada, comme dans toute la région qui encercle les pôles magnétiques terrestres, il n’est pas rare de voir le ciel s’embraser une fois la nuit tombée. Ce phénomène naturel s’est enfin présenté à moi pour la première fois lors de ce premier périple au Yukon, où la profondeur bleutée du ciel yukonnais pratiquement exempt de pollution lumineuse demeure la scène idéale pour accueillir la danse mystique des aurores. 

À une époque où la science peut expliquer la plupart des mystères de la vie, ce spectacle de lumière le plus convoité de la nature, reste l’un des rares moments d’émerveillement qu’il nous est donné de vivre. En bref, les aurores boréales sont créées par les vents solaires et chargés d’électrons font leur entrée dans la magnétosphère. En d’autres mots, ce phénomène lumineux est provoqué par des particules chargées qui entrent en collision avec le champ magnétique terrestre. Les pôles de la Terre, agissant comme des aimants, attirent ces particules qui se heurtent alors aux atomes constituant la couche supérieure de l’atmosphère. Les aurores boréales offrent une somptueuse animation faite de dégradés de vert, de bleu de violet et de rouge. 

Quand les apercevoir?

Les aurores boréales sont visibles de la mi-août à la mi-avril. Cependant, la saison hivernale offre de meilleures chances de les apercevoir, comme le ciel est relativement peu nuageux et que les nuits sont bien plus longues. Voilà pourquoi on associe généralement les aurores boréales au froid, alors qu’en réalité la température importe bien moins que les conditions engendrées par l’hiver.

Garder les yeux bien au ciel entre 22h et 3h pour profiter d’une activité intense qui ne dure généralement qu’entre 15 et 20 minutes. Toutefois, vous pourriez être chanceux et profiter de leur présence pendant 1 heure. Enfin, il n’est pas rare qu’elles disparaissent pour revenir de plus belle un peu plus tard dans la nuit.

Quelques endroits où facilement les épier?

Il est possible de voir les aurores boréales même en ville. Cela dit, comme ces ballets célestes se déroulent en haute atmosphère et pour ne rien manquer du spectacle, il ne faut pas hésiter à sortir en région pour éviter la pollution lumineuse. Les endroits tranquilles, où l’on peut s’asseoir aux premières loges pour les observer, ne manquent pas. 

Whitehorse

Empruntez la route panoramique menant au lac Fish ou le chemin du lac Chadburn.

Mon expérience: En partenariat avec la société d’astronomie du Yukon, j’ai pu aussi étudier le ciel via leur immense télescope, tout en profitant par la suite d’une présentation intérieure au chaud sur ce phénomène presque magique. Donc, dans le cas que les aurores ne soient pas au rendez-vous, on peut toute de même admirer le ciel, ses étoiles et les planètes. Je n’ai jamais autant appris à ce sujet!

Sources thermales Takhini

Imaginez-vous dans un bain d’eau minérale à 47 °C sous les cieux qui dansent. Les sources thermales Takhini, près de Whitehorse, représentent un secret encore bien gardé.

Mon expérience: Je suis allée me saucer dans les sources d’eaux chaudes, à même le complexe bien «local» organisé à cet effet. Et j’ai aussi profité de cette activité pour apercevoir le spectacle des aurores boréales et me délecter de cet incontournable.

Astuces pour éviter de rentrer bredouille, le cœur serré et le bout du nez gelé

  • Sortir de la ville;
  • Fuir la lumière;
  • Lever simplement les yeux au ciel (aucun équipement tel des lunettes 3D ou des jumelles ne sont nécessaires);
  • Privilégier un ciel sans nuages et sans étoiles: présage d’un spectacle époustouflant;
  • Choisir la bonne période de la nuit pour lever les yeux au ciel, entre 22 h et 3 h du matin;
  • Consulter les prévisions sur le site Aurora Forecast ou via l’application My Aurora Forecast;
  • Éviter les soirs de pleine lune si possible;
  • Choisir un tour guidé afin de profiter d’explications intéressantes et de bonnes astuces – ce ne sont pas les entreprises qui manquent à Whitehorse;
  • Ne pas craindre le froid en profitant d’un forfait touristique qui comprend la location de vêtements d’hiver chauds.

Et vous, où les avez-vous observé les aurores boréales au Yukon ou ailleurs?

J’ai compris cependant que l’on ne devrait pas principalement choisir de visiter le Yukon pour apercevoir des aurores boréales, mais surtout pour tout le reste que le pays a à offrir. Si celles-ci apparaissent, ce ne sera que la cerise sur le gâteau.

Je rêve de revisiter le Yukon durant la saison estivale afin d’y randonner en montagne, comme 17 des 20 les plus hauts sommets du Canada s’y retrouvent. Ainsi que pour apprendre davantage sur son histoire «dorée» au départ de Dawson. Qui sait peut-être en 2021!

Merci infiniment à l’Association franco-yukonnaise (AFY) pour cette opportunité extraordinaire!

https://www.afy.yk.ca/

@AFY867

français